Un artiste pluridisciplinaire

Claude Weisbuch est un artiste pluridisciplinaire et la qualité de son œuvre lui vaut une reconnaissance internationale. Sur le plan graphique, il a su très tôt allier une écriture classique à un sens du mouvement et de la mise en page qui soient contemporains.

Son talent s’exprimera dans la peinture, le dessin, la gravure et la lithographie. Ses thèmes fétiches sont : le théâtre, les musiciens, le milieu équestre ou des personnages comme Don Quichotte, Polichinelle, Arlequin.

Son œuvre est essentiellement consacrée à la gravure. Il pratique diverses techniques (lithographie, pointe sèche, etc.) qu’il met aussi au service de l’illustration de livres de bibliophilie.  Dans ses gravures, le mouvement et la gestuelle du sujet, tiennent une place centrale. En effet il aime à traduire par le trait, la vie et le caractère de ses personnages.

Claude Weisbuch devant une de ses huiles sur toile.
Claude Weisbuch en 2007 devant une de ses huiles sur toile.

Claude Weisbuch est aussi peintre et dessinateur. Ses couleurs privilégiées sont les ocres, les bruns et les blancs, avec lesquels il introduit les effets de lumière. Ainsi ses compositions conservent la vie que l’on trouve dans ses gravures.

Depuis 1957 date de sa première exposition à Paris, les succès se succèdent à travers le monde entier. Il est présent dans des lieux illustres tels que le musée d’art moderne de Paris, l’orangerie de Versailles et tant d’autres…

Le parcours

Né en 1927 à Thionville, il fait ses études aux Beaux-arts de Nancy et décèdera en 2014 à Paris. De 1960 à 1987, il enseigne la gravure à l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Saint Etienne.

Il participe dans un premier temps à des expositions de groupe. Après des débuts confidentiels, il parvient à se faire connaître en 1961, date à laquelle il reçoit le prix de la critique.

Dès 1962, il entame sa carrière internationale avec une exposition à la Galerie O’Hanna à Londres.

En 1968, il devient membre titulaire de la Société des peintres-graveurs français et en 1997 l’Etat Français lui décerne la Légion d’honneur.

En 2011, une première rétrospective est consacrée à son œuvre à l’Orangerie du domaine de Madame Elisabeth (Versailles).

Claude WEISBUCH a reçu de l’Empereur du Japon le titre de dieu vivant.

La signature visuelle

Son trait précis et dynamique livre une œuvre tout en mouvement et tourbillonnante. Ainsi, son geste théâtralisé et vif donne la sensation d’une apparition fulgurante. Par cette vivacité, il crée l’illusion de personnages prêts à jaillir hors de leur cadre. Outre le mouvement et le dynamisme, l’angoisse et la passion sont suggérés par sa maîtrise de la mise en scène.

Ses œuvres ont souvent l’aspect de croquis inachevés mêlant peu de couleurs à une grande vivacité du trait.  Cet aspect est souvent renforcé par de grandes parties de la surface vide.

Weisbuch Gravure Don Juan
Cette gravure de Claude Weisbuch, en pointe sèche, fait partie du livre Dom Juan de Molière, créée en 1991. Cette série comporte 16 gravures plus 6 non retenues.

Dans des dominantes de noir, d’ocre et de brun, le style de Weisbuch est tour à tour grave et enjoué, tragique et décalé.

Il a mené de nombreuses études sur les musiciens et d’illustres personnages comme Jacques CALLOT, REMBRANDT, Albrecht DÜRER, ou DAUMIER. Dans ces œuvres, il démontre sa faculté à mettre à jour la passion et l’angoisse ou le romantisme. Enfin, son sens de la dramaturgie et de la mise en scène lui permettent de capter la dynamique de la vie.

La musique jaillit de ses œuvres …

Weisbuch a fait de la musique un de ses sujets fétiches, et elle se prête bien à son graphisme. Ainsi par son trait énergique et vibrant il nous fait « voir » ce que l’on a l’habitude d’entendre. En effet, en admirant ses œuvres, on croit entendre les cordes du violon sous la vigueur de l’archet.

Claude Weisbuch réussit l'exploit de nous faire voir la musique
L intensité du mouvement est renforcée par l effet visuel créé par la démultiplication des bras et des archets.

Quel que soit son sujet, il le libère des détails et lui offre son mouvement. Par exemple il utilise parfois une multiplication des mains. Ainsi ses musiciens, semblent entraînés dans une transe subtilement évoquée par quelques traits marquant l’espace.

Claude Weisbuch n’a de cesse de capter la dynamique de la vie tel un cliché instantané. Son œuvre est essentiellement centrée autour de l’homme, de son expression picturale, musicale et littéraire.

7 réactions sur “ Claude Weisbuch l’homme qui nous fait « voir » la musique ”

  1. LMC Réponse

    Le travail de liaison entre les arts et les sens démultiplie les possibilités en terme de création, ce que l’on voit tout de suite dans le travail de Claude Weisbuch !

  2. Mallick Réponse

    Bonjour à tous les amateurs de l’œuvre de Claude Weisbuch,

    La bibliothèque patrimoniale Stanislas de Nancy vient de lancer un mécénat participatif pour pouvoir acquérir un lot de 79 estampes très rares de l’artiste Claude Weisbuch. Ce sont des estampes de jeunesse, datées entre 1948 et 1959, donc bien avant qu’il ne soit récompensé par la critique. Ces œuvres témoignent d’une incroyable recherche plastique et technique durant 11 années de production. Les sujets sont très en lien avec la Lorraine, ses paysans, son histoire.
    C’est la fondation du patrimoine qui s’occupe de recueillir les dons des particuliers et des entreprises. Nous avons une somme importante à lever et il faudra l’aide de tous pour pouvoir conserver ces œuvres en collection public.
    Si vous voulez en savoir plus et participer : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/estampes-de-jeunesse-de-claude-weisbuch
    Vous pourrez visionner dans « Médias » le reportage qui est passé récemment sur France 3 Lorraine afin de faire la promotion de cet événement.
    Je vous remercie d’avance pour l’aide que vous pourrez nous apporter dans cette démarche de conservation du patrimoine artistique.

    Astrid Mallick / Responsable du cabinet des Estampes / Bibliothèques de Nancy

  3. Richard Bresson Réponse

    Ravi d’avoir découvert votre site et tous mes remerciements pour vos renseignements sur mon portrait sans nom de Weisbuch.
    Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *